Annuaire Infos Veille Agenda Librairie Normes Annonces Presse Blog Services

Annuaire, actualité, agenda, annonces et ressources de la filière bois

Des services à découvrir dans Netbois :

Annuaire : L'annuaire des professionnels du bois
Librairie : Plus de 1100 ouvrages et ressources sectorielles
Normes : Les normes en ligne avec Afnor
 

  Accueil > Infos > Etude de marché

 

Le marché du bâtiment agricole en Ardèche et Drôme

02.03.2005 07:37

Enregistrer et partager cet article Imprimer cet article

Le Bâtiment Agricole est un segment de marché du bâtiment spécifique et particulier tant par l?impact de ces bâtiments sur le paysage dans des zones souvent rurales, que par l?expression de la demande souvent très technique, ou encore que par les réseaux de prescription très spécifiques et enfin que par l?offre très hétérogène. Bien que mal connue, la part du bois sur ce segment est réputée relativement faible.

L?objectif de cette étude est donc de donner des éléments de connaissance et de diagnostic nécessaires afin d?engager, dans un deuxième temps, les actions capables d?augmenter la part du bois sur le marché du bâtiment agricole. A priori, des marges de progression semblent exister sur ce marché : amélioration de l?offre, information/sensibilisation des réseaux de prescripteur, etc?

Il s?agit d?une étude régionale pilotée par FIBRA (Interprofession Forêt/Bois de la Région Rhône ? Alpes) et financée par le Conseil Régional Rhône Alpes. L?Ardèche et la Drôme, mais aussi l?Ain et la Haute-Savoie ont été choisis comme départements pilotes pour cette étude. FIBOIS Ardèche Drôme (Interprofession Forêt/Bois) a été tout naturellement désigné pour mener l?étude dans les départements de l?Ardèche et de la Drôme.

Méthodes
Les Partenaires :
Afin de réaliser cette étude, FIBOIS a mis en place les partenariats et la méthodologie capables, dans un temps relativement court (juin 2003/mars 2004), de faire « parler les chiffres ». Tout au long de l?étude, FIBOIS a pu compter sur le soutien de nombreux partenaires techniques comme :
- Le personnel des DDAF 07 et 26,
- Le personnel des Chambres d?Agricultures 07 et 26,
- Les professionnels du bois impliqués dans le marché du bâtiment agricole,
- Les exploitants agricoles interrogés, ?

FIBOIS Ardèche Drôme s?est également associé les services d?un bureau d?étude spécialisé dans l?étude de marché (Cadre Expert).

La méthodologie :
La première partie de cette étude repose sur l?analyse statistique des fichiers des permis de construire délivrés par la DRERA (Direction Régionale de l?Equipement de Rhône Alpes) entre 1999 et 2003 (en Ardèche et en Drôme). Elle a permis d?obtenir les données statistiques.

Puis, en croisant le fichier de la DRERA avec un autre (HYLTEL - Rennes ? Base nationale de données de 300 000 exploitations agricoles), près de 200 entretiens téléphoniques personnalisés ont pu être effectués de façon aléatoire auprès des exploitants agricoles d?Ardèche et de Drôme ayant construit un bâtiment agricole entre 1999 et 2003.

L?analyse fine des ces entretiens a permis d?obtenir des données qualitatives.

Enfin, la synthèse de ces deux premières parties a permis de définir et caractériser les freins existants au développement du bois sur ce marché, d?approcher la part potentielle à prendre par le bois sur ce marché, de préconiser des pistes d?actions afin de développer le bois sur ce marché.

Résultats
Analyse des permis de construire :
Sur les cinq dernières années, le nombre de permis de construire en Ardèche Drôme est de l?ordre de 400 par an (voir figure suivante). Globalement, le nombre de permis de construire baisse régulièrement en Ardèche (213 en 1999 contre 160 en 2003) alors qu?il se maintient dans la Drôme (260 en 1999 contre 231 en 2003).
Netbois Infos : FIBOIS - Analyse des permis de construire
Sur ces cinq dernières années, la surface moyenne d?un bâtiment agricole construit est de 279 m2 en Ardèche et de 366 m2 en Drôme. Mais cette surface moyenne par permis a baissé de 30 % en 5 ans sur la Drôme alors qu?elle a augmenté de 25% en Ardèche. Enfin, ces permis de construire concernent essentiellement des bâtiments d?élevage (76% dans la Drôme, 90% en Ardèche).

La présence du bois :
Près de 200 entretiens téléphoniques ont été conduits en février/mars 2004. D?après ces entretiens, le bois est présent dans 53 % des bâtiments construits en Ardèche entre 1999 et 2003 et dans 38 % des bâtiments en Drôme. La répartition par lot de la présence du bois dans les bâtiments agricoles est présentée dans la figure suivante :
Netbois Infos : FIBOIS - la présence du bois dans les bâtiments agricoles
Le bois est donc essentiellement présent en structure (charpente et ossature bois) et en vêture sous forme de bardage. On le retrouve aussi, dans une moindre mesure, dans les lots menuiseries et aménagements intérieurs (autre).

D?autre part, grâce à sa bonne résistance mécanique, en structure notamment, le bois gagne des parts de marché à mesure que l?altitude de construction augmente (contraintes climatiques de plus en plus fortes). Ainsi la présence de bois, qui est de 47% en Ardèche et de 36% en Drôme lorsque le bâtiment est construit en plaine (altitude inférieure à 400 m), passe à 67 % en Ardèche comme en Drôme lorsque le bâtiment agricole est construit à plus de 800 m d?altitude.
Netbois Infos : FIBOIS - la présence du bois dans les bâtiments agricoles en fonction de l'altitude

Les motivations des exploitants agricoles :
D?après les entretiens, et parmi les exploitants agricoles qui ont opté pour le bois dans un de leurs bâtiments construits entre 1999 et 2003, 59% avancent le bien être animal comme premier critère de choix du bois (63% en Ardèche et 53 % en Drôme). Ils sont 19 % à parler du prix compétitif du bois (18% en Ardèche et 20 % en Drôme) comme premier critère de choix. Enfin, 23% ne justifient pas leur choix du bois (20% en Ardèche, 27% en Drôme).

Parmi les agriculteurs interrogés qui n?ont pas choisi le bois dans leur bâtiment agricole, près de 50 % n?ont pas justifié leur « non choix du bois » (42 % en Ardèche, 51 % en Drôme). Ils sont 29 % à avancer que des contraintes de coût les ont dissuadés de construire avec du bois, 15% (22% en Ardèche et 10% en Drôme) ont avancés des contraintes d?entretien du bois et enfin 5% ont encore peur du feu dans les bâtiments présentant du bois.
Netbois Infos : FIBOIS - Les motivations des exploitants agricoles

Ventilation des constructeurs :
L?autoconstruction représente une part importante (35% en Ardèche/Drôme) des bâtiments qui sont construits avec au moins un lot bois. Les constructeurs locaux (ardéchois et drômois) ne détiennent que 14% du marché des bâtiments agricoles avec un lot bois en Ardèche et en Drôme, alors que les constructeurs régionaux (départements limitrophes à l?Ardèche et à la Drôme) détiennent 30% des parts de ce marché.
Netbois Infos : FIBOIS - Ventilation des constructeurs

Conclusion
Résumé :
Le marché du bâtiment agricole représente un marché conséquent (en 2003 : près de 50 000 m2 de bâtiment agricole en Ardèche - stable, 75 000 m2 en Drôme ? en baisse) et est très orienté vers les bâtiments l?élevage. Le bois représente une part très significative de ce marché en Ardèche (53% des bâtiments ont au moins un lot bois), et reste très présent en Drôme avec 38%. Le critère principal du choix du bois dans le bâtiment agricole est le confort des animaux ; l?altitude croissante est également un critère en faveur du choix du bois (en raison de sa bonne résistance mécanique). Par contre, les critères économiques partagent les exploitants agricoles ; ils jouent en faveur du bois dans certains projets de construction, en défaveur du bois dans d?autres.

Le bois permet une autoconstruction importante (35%). Lorsqu?ils font appel à des constructeurs bois, les exploitants agricoles apprécient la proximité et la disponibilité. Par contre, ils semblent regretter l?offre plus faible en matériau bois par rapport aux autres matériaux.

De plus, la prescription est réelle et efficace mais réputée faible par les exploitants agricoles.

Préconisations :
Ainsi, si l?on veut développer la part du bois dans le marché du bâtiment agricole, il faudrait développer l?argumentaire, l?information et la prescription du matériau bois dans le marché du bâtiment agricole. L?offre locale bois dans le bâtiment agricole ainsi que la démarche commerciale en faveur du bois sont également à développer dans cette perspective.

Source: FIBOIS

Publié par netbois

 


Enregistrer et partager : Share on Tumblr Ajouter ce site sur Bookmarks.fr Wikio Ajouter cette page à Mister Wong Ajouter à Excite Bookmarks Ajouter à Jamespot Connotea Bookmark and Share
 
Recherche dans les archives de Netbois infos
 

 

[Événement]
 
[Publicité]
 
[Plus de services]
Toutes les normes en ligne avec Groupe AFNOR Commandez les normes
Normes en ligne avec Groupe AFNOR
Affichez en un clic de souris la liste des normes françaises et européennes, projets de normes et normes ISO relatifs aux technologies du bois.

 Recherche par code ICS : Technologie du bois

 Pour plus d'informations, cliquez ici.
 
Bourse du bois, des sciages et des machines Devenez membre
Le plus grand marché du bois en Europe
Rédigez vos annonces et demandes de bois (grumes, sciages, avivés, rabotés...), de placages, de panneaux ou de composants bois (bois tournés, bois cintrés...) 7j/7, 24h/24.

 Pour plus d'informations, cliquez ici.
 
 
[Publicité]
 
[Partenaires Média]
Actualité et infos FCBA Infos et actualité Planetpal.net, le portail de la palette de manutention
Infos et actualité Forêt Privée Française
Xbois : Communication des acteurs de la filière bois
International Press Releases (Forestry and wood) pub
Tous les partenaires
 
Mentions légales
IDDN Certification
Charte utilisateurs
Nous contacter
Référencer un site
Guide d'utilisation
Site édité par Netbois Consulting & Xbois - Tous droits réservés
English / AmericanEspañolPortugueses